Les technologies de rupture

Les technologies de rupture

Session animée par Lionel BUANNIC, journaliste

Matinée techno : Keynotes speakers 

Les technologies évoluent à un rythme effréné, se combinent, s’hybrident, se complexifient et s’adaptent. Pour pouvoir anticiper les usages et les possibilités de demain en matière de santé, il est impératif de comprendre ces technologies de rupture qui sont en train d’émerger. C’est pour cela que, depuis sa dernière édition, l’Université d’Eté de la E-Santé propose un temps fort d’une matinée entière dédié à la vulgarisation de ces technologies clés. Après avoir traité de la blockchain, du big data et des nanotechnologies appliquées aux capteurs de santé, l’Université d’Eté mobilise des experts afin de vous présenter:

1. « 5G et les nouvelles connectivités »

Pr.G.P. LI, Director California Institute For Telecommunications and Information Technology, Universiré Irvine, Californie

Depuis quelques années maintenant, un nombre croissant d’entreprises participe activement au déploiement de la 5G (cinquième génération de communication sans fil). Nettement plus rapide, avec une latence plus faible, la 5G intégrera des ressources de networking, de traitement et de stockage en une seule infrastructure programmable et unifiée. Cette plateforme d’innovation 5G permettra aux technologies émergentes, telles que l’Internet des Objets, la voiture autonome, l’analyse des Big Data mobiles (IA), de devenir une partie intégrante de notre économie et de notre mode de vie. Quel sera l’impact pour l’individu ? La 5G pourrait ouvrirla voie àune toute nouvelle façon d’utiliser les réseaux numériques qui est susceptible d’améliorer l’expérience de la prise en charge de chacun d’entre nous, promettant la possibilité d’accéderàune visionholistique et personnaliséedu patientà tout moment et en tout lieu.

2.  « Impression 4D »

Dr Céline A. MANDON, Institut de Chimie et Biochimie Moléculaires et Supramoléculaires (ICBMS) de l’Université Lyon 1

3d.FAB est une plate-forme académique dédiée à l’innovation en santé grâce aux technologies d’impression 3D. En effet, les progrès réalisés ces dernières années en fabrication additive et dans le développement de biomatériaux permettent d’accéder à des géométries complexes et personnalisées sans précédent, initiant de profondes mutations dans le développement de la médecine régénérative et des soins de santé. Un aperçu des travaux réalisés dans notre groupe permettra de définir et d’illustrer le concept d’impression 4D, en intégrant plusieurs technologies d’impression 3D et la formulation d’encres complexes, pour la réalisation d’objets 3D possédant de nouvelles capacités fonctionnelles.

 

3.  « L’informatique Quantique :  la révolution du qubit»

Olivier HESS, Ph.D, executive technical leader IBM France – BigData & Analytics, member of technical Expert Council France

L’informatique traditionnelle est basée sur le traitement de séries de bits. Ces unités élémentaires peuvent avoir deux valeurs: 0 ou 1. L’informatique quantique amène un nouveau concept, celui du qubit pour quantic bit qui peut être à la fois, simultanément 0 et 1. Ce concept révolutionne les fondements mêmes de l’informatique, du traitement de données et amène des possibilités inimaginables au monde de la santé. Nous aurons la chance, lors de cette 12ème Université d’Eté, d’être initié à ce concept encore très abstrait par l’un des pionniers du domaine.

4.« Les fondations à la base des apps de santé nouvelle génération »

Miroslav KONCARPhD, business development director, Global Markets, at Marand d.o.o

Nous vivons dans un monde où la technologie fait partie intégrante de la vie de chacun d’entre nous. La pénétration d’une économie basée sur le cloud, les réseaux sociaux, la technologie mobile et les apps a transformé nos vies d’une façon qui était inimaginable il y a quelques décennies seulement. Les systèmes de santé cependant semblent encore avoir du mal à savoir comment tirer parti du fait que chaque personne possède un appareil mobile, qui, selon des recherches Gartner, saura bientôt plus sur notre état émotionnel que les membres de notre propre famille. L’entreprise d’études IDC prédit que 25% des données utilisées dans la prise en charge médicale seront fournies par les patients eux-mêmes, la question se pose alors, comment tirer avantage de la technologie pour rendre la prise en charge plus efficiente, personnalisée et efficace.

Cette présentation mettra en avant des exemples des dernières avancées dans ce domaine. Elle se focalisera sur les meilleures pratiques actuelles concernant la façon de rendre les dossiers médicaux personnalisés indépendants de tout type de technologie spécifique, et comment l’intéropérabilité peut s’appliquer aux niveaux les plus fins des dossiers cliniques pour stimuler l’innovation et le partage des données avec les personnes travaillant dans les centres de santé.

5. « Des objets qui apprennent – Rendre nos objets du quotidien intelligents et bénéfiques à notre égard »

Pr Mark BACHMAN, Directeur de la Technologie, évangeliste pour l’IdO, California Institute for Telecommunications and Information Technology (Calit2), Université Irvine – Californie

Nous constatons de plus en plus un nombre grandissant d’objets intelligents dans le monde qui nous entoure. Ces objets du quotidien équipés de petits ordinateurs prendront en charge une grande variété de nos tâches quotidiennes, ils vont commander notre maison, arroser nos jardins, commander nos courses, préparer nos repas, choisir nos divertissements, conduire nos voitures, même gérer notre santé. Ces dispositifs géreront leurs tâches de manière efficace, sans se plaindre et sans se tromper. Ils seront intelligents et adaptables, et ce qui est le plus intéressant, ils seront capables d’apprendre à travers leur contact avec nous. Plus nous utiliserons nos objets intelligents, et mieux ils comprendront nos besoins, devenant ainsi des compagnons personnalisés et optimisés de nos vies. Comment cela est-il possible ? Cette présentation abordera la montée de l’intelligence artificielle « at the edge » (de proximité et décentralisée) et le développement de l’apprentissage automatique pour ces objets du quotidien qui fonctionnent dans le monde physique qui nous entoure.