Les bâtisseurs de la e-santé sont-ils de bons communicants ?